tresse

tresse

tresse [ trɛs ] n. f.
• 1212; trece 1155; probablt lat. pop. °trichia, du gr. tardif trikhia « corde », de thrix, trikhos « cheveu »
1Assemblage de trois longues mèches de cheveux entrecroisées à plat et retenues par une attache. cadenette, natte. « Ses cheveux, nattés en petites tresses » (Chateaubriand). Se faire des tresses. Tresses des rastas. dreadlocks.
2(1561) Cordon plat fait de fils entrelacés; galon tissé plat ou fait de plusieurs cordons. « c'est très chic une tresse autour d'un feutre mou au lieu de ruban » (Queneau). Tresse d'une fourragère. Électrotechn. Bande conductrice souple constituée de brins non isolés.
Archit. Motif ornemental, plat ou convexe, figurant des bandelettes entrelacées.

tresse nom féminin (latin populaire trichia) Forme obtenue par entrelacement de brins, de fils, de rubans, etc. : Faire une tresse avec du fil plastique. Natte de cheveux. Ornement architectural figurant des rubans ou bandelettes entrelacés. Enveloppe de fils textiles ou métalliques entrecroisés, utilisée comme séparateur ou comme revêtement des câbles électriques. Cordage plat, tressé à la main. Galon placé sur le bandeau du képi pour indiquer le grade. Type de ruban où les fils de chaîne sont entrecroisés et où il n'y a pas de fils de trame. En Suisse, pain blanc légèrement sucré, formé en tressant des cordons de pâte.

tresse
n. f.
d1./d Forme donnée aux cheveux partagés en mèches qu'on entrelace. Syn. natte.
d2./d Cordon, galon fait de brins entrelacés.

⇒TRESSE, subst. fém.
A. — 1. Assemblage résultant de l'entrelacement à plat de trois mèches de cheveux. Synon. natte. Tresses blondes, d'ébène; tresses assemblées en chignon; longues, lourdes tresses; cheveux noués, nattés en tresse(s). Les filles portaient des costumes en jersey bleu pâle, aux jupes courtes et gracieusement plissées; leurs tresses lustrées, leur voix, leurs manières, tout en elles était impeccable (BEAUVOIR, Mém. j. fille, 1958, p. 63).
P. métaph. Entre les tresses de nuages qui se dénouaient, les premières étoiles sont apparues (BUTOR, Modif., 1957, p. 110).
HIST. MILIT. Les hussards français partageaient habituellement leurs cheveux en trois tresses, dont celle du milieu allait se perdre dans la queue, tandis que les deux autres pendaient de chaque côté le long de l'oreille. On les considérait comme suceptibles d'amortir au besoin les coups de sabre (Nouv. Lar. ill.).
2. P. anal. Assemblage de tiges de végétaux entrecroisées pour former une natte. Tresse de fleurs. La porte poussée, on se trouvait dans une resserre de brouettes et d'outils. Des tresses d'ail, des bottes de thym mettaient là une odeur rustique et vive (POURRAT, Gaspard, 1930, p. 121). Les cultivateurs font la toilette de leurs chevaux, mulets et ânes (...), les queues peignées avec soin sont décorées de tresses de paille enrubannées (MENON, LECOTTÉ, Vill. Fr., 1, 1954, p. 25).
B. — P. anal.
1. Tissage plat et étroit confectionné avec des fils, des brins des rubans entrelacés de manière à former un galon, une cordelette, une lanière. Tresse de cuir, de laine, de velours; tresse de chapeau. Il fut bien étonné de recevoir une lettre énorme fermée avec une tresse de soie comme du temps de Louis XIV (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p. 200). Elle glissa le billet dans la poche attachée à une tresse, sous sa robe, sur le jupon (DANIEL-ROPS, Mort, 1934, p. 219).
— Domaine milit. Galon ornant autrefois les coutures d'un dolman. Qu'il était charmant sous son uniforme de lieutenant de hussard! Que le dolman à tresses d'argent faisait ressortir avec grâce l'élégance de sa taille (...)! (SANDEAU, Mlle de La Seiglière, 1848, p. 18).
2. Tissu épais, vannerie légère confectionnée avec des fibres végétales entrecroisées ou nattées. Synon. tressé. Des chaussons de tresse (VIDOCQ, Vrais myst. Paris, t. 2, 1844, p. 245). Deux petits pains servis dans une corbeille en tresse (A. DAUDET, Trente ans Paris, 1888, p. 6).
3. GASTR. Pâtisserie faite de trois lanières de pâte entrecroisées. On fait de la même manière de petites tresses et de petits pains longs comme le pouce. On parfume également ces gimblettes au zeste de citron, de cédrat (Gdes heures cuis. fr., Carême, 1833, p. 148).
C. — Spécialement
1. ÉLECTR. Enveloppe tubulaire de fils textiles ou métalliques tissés qui protège ou sépare des fils ou des câbles électriques. La partie automobile du montage consiste à blinder les circuits électriques et à antiparasiter le véhicule par l'adjonction de tresses et de condensateurs partout où une étincelle ou une rupture de contact serait possible (CHAPELAIN, Techn. automob., 1956, p. 318).
2. MAR., AÉRON. Cordage, de forme plate, ronde ou carrée, fabriqué à la main, composé de fils de caret ou de bitord. Tresse de chanvre. Mr Hervé [pour éviter l'enchevêtrement des cordes de manœuvre sur son ballon] (...) a employé non plus des cordages commis mais des tresses carrées (MARCHIS, Nav. aér., 1904, p. 573).
D. — ARCHIT. Motif ornemental sculpté, plat ou convexe, figurant des fils, des rubans, des cordons entrelacés. Plusieurs chapiteaux ioniques (...) décorent la face antérieure de la chapelle de Saint-Zénon, à Sainte-Praxède (...); le centre de la volute est couvert d'une rosace grossière, le reste porte des tresses et des cordes exécutées d'une manière barbare (LENOIR, Archit. monast., 1852, pp. 219-220).
Prononc. et Orth.:[]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) Fin XIe s. judéo-fr. treces « tresse [de lin non filé] » (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 1020); b) 1561 « ruban fait de fils entrelacés » esguilletes de tresse (doc. ds GAY); 2. ca 1170 « cheveux nattés » (Rois, II, XVIII, 9, éd. E. R. Curtius, p. 92: Une des branches aerst Absalon par le tresce); 3. 1691 mar. (OZANAM, p. 302, 41: Les Tresses sont de petites cordes, ou cordons, faits ordinairement de fil de carret et dont on se sert pour fourrer les cables); 4. 1852 archit. (LENOIR, loc. cit.). Orig. discutée. Le mot, de même que l'ital. treccia (XIIIe s. Brunet Latin ds DEI), semble reposer sur un lat. vulg. trichia qui représenterait le gr. tardif « écorce de palmier servant à fabriquer des cordes » (1er s. d'apr. G. ALESSIO ds R. Ling. rom. t. 17, 1950, pp. 206-207), dér. de , « cheveu, poil »; de trichia sont à rapprocher: dans le domaine gallo-rom., le lat. médiév. trica « tresse de cheveux » (1057 ds DU CANGE; 1080-82 Anjou ds NIERM.), et dans le domaine ital., le lat. trecia (1145 et 1191 Venise au sens de « bande, lien » [propr. « cheveux tressés »]). D'apr.G. ALESSIO, loc. cit., ce trichia, d'orig. gr., terme mar., aurait été diffusé par la région de Venise et de l'exarchat de Ravenne à travers l'Italie. Dans cette hyp., étant donné l'ancienneté du mot en fr., il faut supposer qu'il aurait pénétré dans le territoire gallo-rom. par Marseille (a. prov. treza « tresse de cheveux », hapax ds RAYN.; tressa XVe s. ds LEVY [E.] Prov.; tressa [de ceda pura] « ruban » Montauban 2e moit. XIIIe s., ibid.); il aurait perdu son caractère mar. Pour d'autres hyp., v. FEW t. 13, 2, p. 264a. Fréq. abs. littér.:400. Fréq. rel. littér.:XIXe s.: a) 578, b) 976; XXe s.: a) 424, b) 429. Bbg. ALESSIO (G.). Saggio di etimologie. R. Ling. rom. 1950, t. 17, pp. 206-207. — LEBEL (P.). Tresse... Fr. mod. 1946, t. 14, pp. 115-116.

tresse [tʀɛs] n. f.
ÉTYM. 1212; trece, 1155; « tresse de lin non filé », fin XIe; p.-ê. d'un lat. pop. trichia; grec tardif trikhia « filasse pour cordage », rad. thrix, trikhos « cheveu, crin »; ou (P. Guiraud) déverbal de trecer « tresser », du lat. tertiare « diviser en trois », « étymologie que le F. E. W. conteste sans raisons convaincantes » (Guiraud).
1 Assemblage de trois longues mèches de cheveux entrecroisées à plat et retenues par une attache. Cadenette, natte (2.; → Coiffure, cit. 6; natter, cit. 1). || Tresses portées pendantes, roulées, en diadème, en chignon. || Tresses blondes, noires (→ Caresse, cit. 6; cou, cit. 5; fadeur, cit. 1). || Longues, lourdes tresses (→ Houri, cit. 2; 1. queue, cit. 17). || Cheveux en tresses. Coiffure (→ Chef, cit. 4). || Se faire des tresses. || Avoir, porter des tresses. || Les petites tresses des rastas ( Dreadlocks), des coiffures féminines africaines.
1 Une sorte de diadème ridicule couronnait ensuite le jeune front, un autre gâteau de tresses chargeait plus bas la nuque humiliée.
Colette, Histoires pour Bel-Gazou, V.
Par métaphore (→ Éparpiller, cit. 2; épartir, cit. 2).
2 (1561). Cordon plat fait de fils entrelacés.(1904). Galon (cit. 2) uni ou non, employé comme garniture (vêtements, rideaux, etc.), tissé plat ou fait de plusieurs cordons (→ Tarbouche, cit. 2). Galon, soutache. || Tresse de chapeau. Bourdalou. || La tresse d'une fourragère.
2 À côté de moi, il y avait un homme assez élégant (c'est très chic une tresse autour d'un feutre mou au lieu de ruban, Adam a dû parler de cette nouvelle mode)…
R. Queneau, Exercices de style, « Féminin ».
tableau Noms et types de tissus.
3 (1904). Archit. Motif ornemental, plat ou convexe, figurant des bandelettes entrelacées.
4 (1691). Mar. Cordage de fils de caret ou de bitord. Baderne, garcette.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Игры ⚽ Поможем написать курсовую

Regardez d'autres dictionnaires:

  • tresse — TRESSE. s. f. Tissu plat fait de petits cordons, fils, cheveux &c. passez l un sur l autre. Tresse de cheveux. tresse de soye. tresse d argent. faire une tresse. On dit poët. & fig. L or de sa tresse blonde, pour dire, Ses cheveux blonds …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tresse — Sf per. Wortschatz fach. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. tresse Schnur, Borte , das zu it. treccia Flechte gehört.    Ebenso nndl. tres, ne. tress, ndn. tresse, nnorw. tresse. französisch it …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Tressé — País …   Wikipedia Español

  • tressé — tressé, ée (trè sé, sée) part. passé de tresser. •   Ses cheveux blonds, tressés à double tresse, accompagnaient admirablement sa tête virginale, BERN. DE ST PIERRE P. et Virg. p. 142. •   Ou les serpents tressés dont se coiffe Alecton, DELILLE… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Tresse — »Litze, Borte«: Das Wort wurde im 18. Jh. aus frz. tresse »Haarflechte, gewebtes Band« entlehnt. Die weitere Herkunft des frz. Wortes ist ungewiss …   Das Herkunftswörterbuch

  • Tresse — Tresse, 1) bortenartige Gewebe, deren Schuß aus mit echtem od. unechtem Gold od. Silberdraht übersponnenen Seidenfäden. Die kostbarsten lassen nirgends die seidenen Kettenfäden durchblicken u. haben zwei rechte Seiten; dazu gehören vorzüglich… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • tressé — Tressé, [tress]ée. part. pass …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Tresse — tressage pas à pas exemple d utilisatio …   Wikipédia en Français

  • tresse — (trè s ) s. f. 1°   Tissu plat fait de petits cordons, de fils, de cheveux, etc. entrelacés. Tresse de fil, de soie. Faire une tresse. Chausson de tresse. •   Tu n avais pour toute coiffure qu une longue tresse de tes cheveux, roulée autour de la …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Tressé — 48° 28′ 55″ N 1° 53′ 01″ W / 48.4819444444, 1.88361111111 …   Wikipédia en Français

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”